Ouagadougou connait une croissance démographique accélérée ces dernières années. En moins de 15 ans, la population s’est accrue, soit près de 30% de plus.
«Certains couples ‘’riches’’ pensent faire beaucoup d’enfants. Ils se disent pouvoir payer leur scolarité et combler leurs besoins en santé. Et leurs emplois, pourront-ils les payer ?», se demande le Directeur général de l’économie et de la planification (DGEP), Dr Issa Kobyagda. Pour lui, la volonté de réduire ou de décélérer les naissances permet une meilleure prise en charge de ces préoccupations. Il suggère de ce fait que la population soit suffisamment sensibilisée à la Planification Familiale, parce que d’aucuns jugeront qu’elle est une imposition des autorités, pour les empêcher d’avoir des enfants.


Dr Issa Kobyagda indique qu’en 2006, plus de 14 millions d’habitants ont été enregistrés au Burkina Faso. En 2021, il estime que le pays compterait 21 510 131 habitants contre 20 244 080 en 2018 et 20 870 060 en 2019. En moins de 15 ans, la population s’est accrue, soit près de 30% de plus. «Si ce rythme se maintient avec une projection de plus de trois millions d’habitants dans la ville de Ouagadougou en 2021, à combien sera ce nombre en 2050 ?»

Lundi 16 septembre 2019 N°8980 file:///C:/Users/hp/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/Sidwaya-du-16-09-2019-2%20(1).pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ

Menu