* MGF: Plus de 50 millions de filles de 0 à 14 ans, risquent l’excision d’ici à 2030
Selon l’Union africaine, l’on estime à 200 millions, le nombre de femmes vivant dans le monde, ayant subi une forme de mutilations génitales féminines. Plus de 125 millions d’entre elles sont en Afrique, ce qui représente plus de 60% de la prévalence mondiale. Sur l’ensemble du continent, les taux de prévalence varient de 15 % à plus de 95 % chez les filles et les femmes âgées de 15 à 49 ans, certains pays d’Afrique centrale et occidentale concentrant une part importante de ces chiffres dans ces régions. D’après les estimations actuelles, plus de 50 millions de filles âgées de 0 à 14 ans, risquent de subir des MGF d’ici à 2030 en Afrique, si aucune mesure urgente n’est prise pour inverser les tendances actuelles.
Le Pays N°6893 Jeudi 08 Août 2019 Pg 9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ

Menu