Charbon Ecologique

Il pèse quelques grammes. Il est noir. Il peut avoir plusieurs formes. Le charbon biologique est un combustible fabriqué à base de végétaux. Il protège l’environnement, il est économique et il est produit à Ouagadougou par un étudiant.

Depuis un an, l’entrepreneur Assami maîtrise la fabrication de son produit. Il en a déterminé quatre grandes étapes : 

  1. Identification et collecte des déchets végétaux et organiques : On coupe si possible la paille ; on trie des peaux d’orange laissées dans des poubelles ou bacs à stockage. 
  2. Traitement et carbonisation de la biomasse : le temps de séchage de la matière première varie d’une demi-journée à 4 jours. L’équipe a développé des réacteurs de pyrolyse qui permettent de créer une combustion (200 à 300°C) ou l’entrée et la sortie d’oxygène sont contrôlées. On remplit ces réacteurs de matières premières ; on brûle une partie de la matière première qui va transformer l’autre en biochar ; on laisse refroidir 30 à 45 mn pour obtenir le biochar.
  3. Broyage et mélange : le biochar est ensuite acheminé vers un autre site pour le rendre fin. On tamise l’argile. On broie les coques d’arachides. Selon des proportions bien données, avec le biochar en quantité majoritaire, on ajoute l’argile, l’eau et les coques d’arachide moulues. On met l’eau en grande quantité pour faciliter la manipulation.
  4. Mise en forme et séchage du charbon : Enfin, on forme les morceaux de charbon et on sèche durant une demi-journée à une journée.

Fax Assami Ouédraogo est étudiant en 5ème année de médecine à l’université Ouaga 1 Joseph Professeur Ki Zerbo. Au campus, il fait de la reprographie. II s’interrogeait sur une ré-exploitation des feuilles qu’il perdait. C’est ainsi qu’il a découvert le biochar dans un magazine, tel que pratiqué au Canada ou ils utilisent du papier recyclé pour produire du biochar à destination de l’agriculture.

Les faits remontent à 2007, lorsqu’il était en 3ème année.

Adapter la technique 

En poussant les recherches, il a appris l’existence du bio charbon. L’étudiant a entrepris la réflexion sur la possibilité d’en produire au Burkina Faso.

Dans ses recherches, il se rend compte qu’il y a une mobilisation autour d’actions de lutte contre la pollution et la désertification. Du coup, il s’est demandé comment il pouvait contribuer à sauver notre environnement. Grâce à ses lectures, il a commencé à identifier ce qu’il pouvait avoir comme matière première à savoir la paille, les peaux d’orange, le papier. Il a fait des tests chez lui jusqu’à l’obtention du charbon biologique.

 

Les avantages du charbon biologique 

  • Il est économique. 
  • Il dégage moins de gaz carbonique. 
  • Il constitue moins un facteur de risque pour les grillades.
  • Il est moins salissant pour les ustensiles de cuisine. 
  • Le charbon bio est réutilisable autant de fois. 
  • II finit en cendre, ce qui est utile pour le jardinage comme agrégats des sols.

L’ambition de Assami est d’être le leader de l’énergie biologique au Burkina Faso

Post Views: 310
Top
X