Fermier Urbain

Vous résidez dans une cour commune, un appartement ou une cour unique et vous voulez verdir votre environnement ? Pensez au Fermier urbain !

Le fermier urbain est un concept qui permet d’avoir son espace vert chez soit (d’en disposer comme on veut). Ensuite ce concept s’est élargi à la permaculture : créer des écosystèmes.

Podager à domicile

Arnaud Sow est un entrepreneur dans lagro-alimentaire. Il a constaté les difficultés que les femmes rencontraient dans la disponibilité des légumes. En 2017, il a alors initié des formations en production et en conservation de légumes. «L’avantage, c’est qu’on n’a plus à subir le prix des légumes sur le marché et on sassure que ce que l’on consomme est sain et bio. Le potager est

100% bio, car on n’utilise pas de produits chimiques dans le processus de production». at-il expliqué.

Comprendre le concept

Au bout d’une année, après avoir formé plus de 300 femmes, il s’est orienté vers le concept du fermier urbain. Il sagit de la permaculture, qui offre les services suivants : potager, plant.es médicinales, plantes utilitaires d’extérieur comme d’intérieur maison, petit élevage, conservation et transformation des récoltes de légumes et herbes aromatiques du potager.

Les préalables des services

Lorsque vous sollicitez l’un de ses services, l’équipe du fermier urbain entreprend une visite de l’espace pour savoir si l’endroit est adapté à vos besoins. Ensuite, on recueille les envies du client et enfin on lui fait des propositions. Le fermier urbain est dans une dynamique d’économie financière, de gain de temps (la proximité des produits), de préservation et d’amélioration de la santé en ne proposant que de la culture biologique, écologique et respectueuse de la nature.

Se concentrer à son écosystème

Quelle que soit la formule choisie, il y a un minimum de formation qui est faite au client.

Le premier aspect, c’est le substrat. Le substrat nourrit la plante et lui permet de grandir.

« Cest le bon substrat qui fait la bonne plante ». Chaque plante a son même système d’enracinement. Ainsi 1 es contenants doivent être choisis en fonction du niveau denracinement et des types de plantes. Pour approvisionner les plantes en fumier, il est possible d’utiliser la bouse de vache, le mate de café, les coquilles d’oeufs écrasées, les peaux de bananes, etc. Tous ces compostes cités ne sont que des engrais naturels. Il est conseillé de mélanger les fumiers et de les varier chaque une ou deux semaines. L’autre point important dans lentretien du potager, cest la périodicité de l’arrosage.

Le concept de fermier urbain est aujourdhui adopté vu le nombre de personnes formées et de potagers installés. Arnaud Sow chiffre à plus de 300 les potagers installés à Ouaga et à Bobo-Dioulasso.

Par Jean Babehinibè KAMBOU

Post Views: 283
X