Au Burkina Faso, la prévalence de la fistule obstétricale est estimée à 16 080 cas en 2019 et l’incidence  à 901 cas.

La fistule obstétricale est l’une des lésions les plus graves et les plus dangereuses susceptibles de survenir lors d’un accouchement. Grâce à l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population, de 2018 au premier trimestre 2020, ce sont 596 femmes victimes de fistule qui ont bénéficié d’une prise en charge chirurgicale gratuite. Pour ces femmes, Une nouvelle vie est possible.

Je vous prie de trouver dans le lien ci-dessous la Déclaration du Dr Natalia Kanem, Directrice exécutive du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA). : ” Il est temps d’en finir avec les inégalités entre les sexes, les inégalités en matière de santé et la ifstule obstétricale ! “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ

Menu